sommaire aide

Les pros du Mifa

publicité

Cinq intervenants, reflétant différents aspects du secteur, partagent leur point de vue sur les principaux enjeux de l’animation aujourd’hui, et détaillent la raison de leur présence au Mifa. 

Gérald-Brice Viret – Lagardère Active, France

Visionnez l'interview de Gérald-Brice Viret

"Dans l’avenir, nous allons avoir besoin de davantage de contenus exclusifs", indique le directeur des chaînes télévisions de Lagardère, parmi lesquelles Gulli, Canal J et TiJi. Dans une concurrence forte, publique et privée, et avec l’arrivée annoncée de plateformes OTT, il estime que l’enjeu est de réinventer ce qu’est une offre de télévision payante par rapport au gratuit. Une des clés est de sécuriser des contenus forts qui soient propres, ce que le groupe a commencé à faire avec des séries comme Arthur et les Minimoys.

En savoir plus sur Lagardère Active

Rich Magallanes, Nickelodeon Animation, États-Unis

"Nous sommes à Annecy pour faire savoir à la communauté internationale au sens large, que nous souhaitons nouer de nouveaux partenariats", déclare le vice-président senior de l’animation de Nickelodeon, qui a déjà travaillé avec des sociétés comme Ubisoft et Marathon Media. Le groupe est également à la recherche de talents avec des points de vue et styles graphiques originaux, car, estime-t-il, la manière de répondre à la saturation actuelle des contenus est de trouver des créateurs racontant des histoires de manière différente.

Vidéo disponible uniquement en anglais.

En savoir plus sur Nickelodeon Animation

Frédéric Monnereau – StudioCanal, France

La filiale distribution salle et international du groupe CANAL+ va, après les séries fiction, se lancer dans la série d’animation, révèle le directeur de la distribution cinéma du groupe. "L’animation représente pour nous un pilier de développement, indique-t-il. Nous tâchons d’avoir chaque année deux films d’animation, en tout cas familiaux." Le cinéma d’animation doit actuellement faire face à plusieurs challenges en France, notamment la trop grande concentration des sorties pendant les vacances, ce qui oblige à travailler davantage en amont.

En savoir plus sur StudioCanal

Alvaro Ceppi – Zumbastico Studios

Pour Alvaro Ceppi, le principal enjeu de l’animation chilienne aujourd’hui est d’être reconnue sur la scène internationale. Grâce au support financier de diverses aides d’État, l’animation au Chili est actuellement en plein boom, indique-t-il. Zumbastico était à Annecy pour développer des coproductions internationales. La société travaille déjà avec Cake Entertainment sur sa série Cagemates qui a gagné le Pitch Séries et spéciaux TV au Mifa l’an dernier, et présentait cette année son premier projet de long, The Mango Brothers, mélange de stop-motion et prises de vues réelles.

Vidéo disponible uniquement en anglais.

En savoir plus sur Zumbastico Studios

Catherine Mullan – MPC

The Moving Picture Company, société spécialisée dans les effets spéciaux qui a notamment travaillé sur Godzilla, était à Annecy cette année pour trouver de nouveaux talents, afin de faire face à son expansion. MPC a en effet ouvert un quatrième studio à Montréal l’an dernier, et a actuellement 18 films en cours. Pour Catherine Mullan, qui supervise l’animation au studio de Vancouver, les enjeux actuels sont les tailles des projets, de plus en plus gros, pour des budgets réduits et des délais plus courts. MPC consacre donc beaucoup de temps en recherche et développement.

Vidéo disponible uniquement en anglais.

En savoir plus sur MPC